NATURO-PRATIQUE.FR                                  
Ce site, largement dédié à la bio-électronique Vincent, a pour but de promouvoir cette méthode auprès d'un large public,et de vous donner des informations qui vous permettent de choisir une alimentation garante du maintien de votre santé. Nouveau: cellsymbiosis thérapie.






La Naturopathie

La pratique naturopathique se fonde essentiellement sur la notion de "terrain biologique" ou d'homéostasie.
Explication...




 

Expérience : Importance de la résistivité

J'ai été amenée à faire des mesures de nourriture pour poissons, ce qui m'a donné l'opportunité de vérifier, une fois encore, l'importance de consommer une eau peu minéralisée et l'importance de la résistivité comme régulateur du milieu.

Les mesures BEV ont été faites avec différentes eaux et à différentes dilutions.
Je note ci-dessous seulement les mesures faites à 10% dans de l'eau déminéralisée et dans de l'eau de mer.
J'avais 11 échantillons à mesurer, mais mon site ne me permet pas d'insérer des tableaux. Je note donc uniquement les coordonnées d'un seul échantillon, la 1ère mesure étant celle de la dilution dans l'eau déminéralisée, et la 2nde étant la dilution dans l'eau de mer.

La résistivité de l'eau déminéralisée utilisée était de 22000 ohms et celle de l'eau de mer était de 18.

Toutes les mesures de résistivité avec l'eau de mer oscillent entre 19 et 22 ohms; alors que les mesures de rô faites avec l'eau déminéralisée oscillent entre 126 et 267.

On s'aperçoit donc que l'eau de mer, extrêmement chargée par nature en minéraux, ne peut guère se charger davantage. Les différences de résistivité ne sont pas significatives, contrairement aux mesures avec l'eau déminéralisée.

En bioélectronique appliquée à la santé, nous n'avons de cesse d'insister sur la consommation d'une eau pure, peu chargée, afin qu'elle puisse se "charger" des déchets et être dépurative.
Cette expérience nous permet de conforter cette assertion, en la prenant dans "l'autre sens" : une eau chargée ne peut guère se charger à nouveau...et donc ne peut pas décharger des déchets.
Consommer une eau très minéralisée "pour éliminer" est un non sens...

Cette expérience transposée au niveau sanguin nous permet de comprendre qu'il est d'une nécessité absolue de maintenir une résistivité correcte pour se maintenir en santé. Plus le sang est visqueux moins il a la capacité de transporter les nutriments. De la même façon que l'eau de mer, il arrivera à saturation et les minéraux consommés ne pourront être assimilés.
Ensuite, plus la résistivité est basse, plus elle concentre l'énergie (chiffre W ci-dessous).
Or les pathologies se déclenchent lorsque l'organisme stocke plus d'énergie qu'il n'en élimine.

La première porte ouverte à la maladie est la déshydratation...Et il ne suffit pas de boire beaucoup d'eau pour se réhydrater. Il est indispensable de choisir une eau peu minéralisée et structurée avec la silice.
Cette qualité d'eau permet de maintenir une viscosité sanguine adéquate, en dehors bien sûr, de toute autre problématique.


Auteur de l'article : L.Gallais


Mesure

pH

rH2



W

  • Echantillon N°1
  • 6,10
    5,68
    22,5
    24,3
    135
    22
    689
    6668






  • Revenir à la liste des expériences

  • Petites expériences  |  Gros Plans  |  Fiches Phyto  |  Informations  |  Contact  |  Conditions générales  |  Liens