NATURO-PRATIQUE.FR                                  
Ce site, largement dédié à la bio-électronique Vincent, a pour but de promouvoir cette méthode auprès d'un large public,et de vous donner des informations qui vous permettent de choisir une alimentation garante du maintien de votre santé. Nouveau: cellsymbiosis thérapie.






La Naturopathie

La pratique naturopathique se fonde essentiellement sur la notion de "terrain biologique" ou d'homéostasie.
Explication...




 


Expérience : L'eau informée et ses conséquences sur le vivant

Expérience menée par Hélène Lefebvre
Naturopathe-Aromathérapeute-BEV à Etiolles(91).

L'expérience réalisée ci-dessous par une amie (que chacun peut reproduire) démontre l'importance de la capacité réceptrice de l'eau, de toutes les longueurs d'ondes qui soient, quelles soient d'ordre cosmique, émotionnelles, verbales, intentionnelles, des couleurs...
L'eau s'imprègne de tout ce qui vibre, et notre monde n'est que vibrations.

Jeanne Rousseau a passé une grande partie de sa vie à le démontrer.
L'organisme humain est composé de 90% d'eau : il est donc en constante résonnance avec le monde qui l'entoure, avec les mots qui lui sont adressés, avec les intentions que l'entourage a sur lui etc.

Nos intentions, nos paroles, ont un impact sur notre environnement proche, sur nos relations, bien plus important qu'on ne l'imagine...
LG





Début de l’expérience :
jeudi 27 septembre 2012
Fin de l’expérience :
27 octobre 2012.

Ne constatant plus de changements….en apparence, tout du moins, car les mesures en bioélectronique évoluent encore au-delà.

Description :
J’ai fait cuire du riz dans de l’eau. Après cuisson, le riz a été égoutté.
J’ai pris trois petits pots de yaourt et les ai remplis d’environ 1/3 de riz, puis ai complété avec de l’eau de source Montcalm. Ils n’ont pas été fermés.
Ils ont été numérotés de 1 à 3

Sur le 1er, j’ai collé une étiquette avec l’inscription suivante : Amour, Merci (face écrite tournée vers le riz)

Sur le 2ème, j’ai noté : Espèce d’imbécile.

Sur le 3ème, je n’ai rien mis et l’ai ignoré.

J’ai laissé ces trois pots dans la même pièce, à quelque distance les uns des autres.
De temps en temps je regardais sans voir de changements marquants.

Puis au bout de trois semaines, le 16 octobre, j’ai constaté les changements suivants (cf 1ère photo).

Le 1 er pot sentait bon et était légèrement acidulé. Son niveau d’eau inchangé.
Le pot 2, avait cette moisissure débutante et son niveau d’eau était réduit. Pas encore d’odeur particulière.
Le pot 3, perdait de son eau, visiblement et quelques petits points de champignons. Pas d’odeur non plus.

Au fil des jours, on constate l'évolution dans les pots :
Il y a de moins en moins d’eau dans les 2 et 3. Le n° 1 n’a pratiquement pas changé et sent très bon. Le 2, a une odeur forte et désagréable de moisi/pourri et le 3, une odeur âcre de fermentation.

Le 27 octobre :
Pot 1 (toujours inchangé et l’odeur est de plus en plus fine et agréable)
Pot 2 (la moisissure se concentre avec une couche noire beaucoup plus épaisse et la zone jaune est « crémeuse » – odeur désagréable)
Pot 3 : Pratiquement plus d’eau et l’altération se poursuit, même si c’est sans commune mesure avec le pot 2.








  • Revenir à la liste des expériences

  • Petites expériences  |  Gros Plans  |  Fiches Phyto  |  Informations  |  Contact  |  Conditions générales  |  Liens